Accueil Non classé Un peu d’histoire

Un peu d’histoire

0
1
73

J’ai fait quelques recherches dans le passé pour essayer de comprendre la situation actuelle. ( voir source)

 

C’est en  1973 que le chômage prend de l’ampleur avec le choc pétrolier qui marque la fin des 30 glorieuses

Les années Giscard d’Estaing.

Pas de chance pour lui son début de septennat est touché par une crise qui dure encore de nos jours. Il y a une augmentation très nette du chômage qui passe de 600 000 chômeurs à 1 600 000. (1)

Suite à cela une allocation de chômage pour les cas de licenciements économiques va être crée.

Les années François Mitterrand

Elles ne vont être qu’une continuité dans le prolongement de la hausse du chômage malgré certaines petites périodes d’accalmie.

En 1981, le chômage sera le thème principal de sa campagne. Il invoquait une mauvaise gestion de la droite. Avec sa politique volontariste il veut y trouver un remède. Il mentionne pendant sa campagne pouvoir créer un million d’emplois pour les jeunes durant l’année 1982.

Ce sera un échec, il ne parviendra qu’a une augmentation du double des demandeurs d’emplois par rapport a celui du début de son premier septennat. De 1 600 000 on passe à 3 300 000(1) demandeurs d’emplois fin 1994.

(1) Chiffres recueillis dans le livre de Jean Marie Colombani

Les année Jacques Chirac

Le programme électoral de Monsieur Chirac en 1995 sur l’emploi

Propose la création de contrats initiatives emploi pour les chômeurs de longue

durée. Un allégement des charges sociales ainsi qu’une simplification des contraintes administratives. Un statut pour les emplois de service va être créé ainsi que le développement du travail indépendant.

Son programme pour l’emploi en 2002, soit sept années après

Création d’un contrat d’insertion vie sociale(CIVIS)pour les jeunes de moins de 25 ans.

Création d’une assurance emploi avenir afin de permettre a tous les salariés d’avoir accès à la formation professionnelle tout au long de leur carrière.

Création d’un contrat sans charges pour les jeunes de moins de 22 ans.

Priorité a la formation continue avec un compte personnel de formation professionnelle

Baisse des charges sociales dans la même proportion de ce qui a été fait entre 1993  et  1995 ce qui a pour objectif la création de 460 000 emplois.

(1)  INSEE

 

Les années Nicolas Sarkozy

Création d’un service de l’emploi unifié

En cas de licenciement économique conservation du contrat de travail transféré au service public emploi et indemnités à 90 % de votre salaire. Possibilité de suivre une formation pour une reconversion professionnelle.

Plus de précarité pour les jeunes qui bénéficient dès le début d’un contrat unique à durée déterminée.

Vous pouvez créer votre entreprise a partir de votre université si vous êtes étudiant, enseignant ou chercheur.

Les enfants sans qualification des quartiers difficiles bénéficieront d’une formation qualifiante.

Pour les entrepreneurs ou professions libérales, ils pourront donner des heures supplémentaires a leurs employés sans charges supplémentaires

Résultats :   

Monsieur Sarkozy arrive au pouvoir le taux de chômage est passé de 8 à 9,4 % soit 747.000(1) chômeurs de plus en métropole.

(1)INSEE

Les années François Hollande

Ses propositions :

-        Un contrat des générations, embauche d’un jeune contre le maintien d’un sénior.

-          Création de 150 000 contrats Avenir

-          Augmentation de la cotisation chômage des entreprises qui abusent des contrats précaires et mettre en place un dispositif de notation sociale.

-          Annulation de la défiscalisation et des exonérations sur les heures supplémentaires.

Résultats :

Petite victoire posthume pour le quinquennat Monsieur Hollande le taux de chômage a retrouvé au deuxième trimestre 2016 son niveau de 2012 validant avec du retard sa fameuse « inversion de la courbe »’ (La Dépêche)

L’indicateur de l’INSEE mesuré sur le BIT à reculer de 0,1 point en avril et juin 2016 pour s’établir à 9,2 % de la population active en métropole et 9,5 en Outre-mer

Bilan au cours du quinquennat de Monsieur Hollande Pôle emploi a vu affluer 571500 demandeurs d’emploi supplémentaires (+19,6 %). Le nombre des demandeurs d’emplois était alors de 3 ?48 millions en juin 2016.

Attention, petite précision sur les chiffres du chômage ne sont pas calculés de la même façon par Pôle emploi qui comptabilise les inscrits sur ses listes et l’INSEE qui réalise une enquête sur 110 000 personnes

(1 ) INSEE

A l’heure ou j’écris les chiffres de la création d’emploi au cours du quinquennat de Monsieur Hollande viennent de tomber. Il aurait permis la création de 300 000 emplois.

Voilà en résumé la crise ne date pas d’hier.

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par damemarianne
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Moqueries de quelques médecins

En ce moment il y a un scandale suite a des propos qu’auraient tenu des médecins sur un fa…